12.3.2021

Une intégration post-fusion réussie avec Laura Corcos avec Laura Corcos, responsable RH chez sennder France

People & Culture
Une intégration post-fusion réussie avec Laura Corcos avec Laura Corcos, responsable RH chez sennder France

Nous avons récemment terminé l'intégration post-fusion de sennder France, précédemment connu sous le nom d'Everoad by sennder. Et cela s'est très bien passé ! Ce n'est pas quelque chose à sous-estimer car de nombreuses fusions échouent, et parfois, de manière inattendue. Comment sennder et Everoad ont-ils réussi ? Nous avons rencontré la responsable des ressources humaines de sennder France, Laura Corcos, pour le savoir.

Bonjour Laura, comment se porte sennder France depuis la fusion ?

Tout va bien ! Maintenant que les équpes et les rôles ont été clarifiés et que les processus ont été mis en place, je dirais que nous avons plutôt bien avancé. Le fait que nos cultures d'entreprise et nos valeurs soient très proches nous a beaucoup aidés. Nous avons également eu la chance d'avoir une équipe très impliquée qui a pu consacrer toute son énergie à la réussite de la migration de nos partenaires.

Parlez-nous un peu d'Everoad, quel était votre objectif initial ?

Everoad a été créé en 2016 pour digitaliser le transport routier de marchandises en Europe, donc une mission semblable à celle de sennder finalement. Lorsque je suis arrivé en tant que Chief Happiness Officer en 2018, il n'y avait que 30 employés, et j'étais la première de l'équipe RH. J'ai dû construire l'ensemble du département. Après seulement deux ans, nous étions plus de 100. Gérer cette hyper croissance a été le plus grand défi de mon travail jusque-là.

Et que faites-vous maintenant chez sennder France ?

Je gère le service RH, dit ‘People’ en anglais, de sennder France. Nous sommes trois : une personne pour l'administration des RH, une pour le recrutement, et moi. En plus de mettre en place la stratégie du département et de gérer l'équipe, je me concentre sur les parcours de carrière ainsi que leur développement. À l'heure actuelle, il y a une quarantaine de personnes au total dans toutes les équipes RH de sennder en Europe. Les quatre axes principaux sont : le recrutement, la culture, les opérations RH et le développement RH.

Je suis d'avis que les employés peuvent s'épanouir au travail lorsqu'ils ont de bonnes relations avec leurs managers, qu'ils peuvent accéder à des opportunités de développer de nouvelles compétences et qu'ils comprennent vraiment comment leur carrière peut évoluer dans l'entreprise, à court et à long terme. C'est sur cela que nous nous concentrons maintenant !

Comment s'est déroulée la fusion d'une entreprise française avec une entreprise allemande ?

C’était très intéressant. Les différences entre les pays sont une bonne occasion d'apprendre les uns des autres, mais elles peuvent aussi évidemment présenter certains défis. En fin de compte, nous avons pu prendre les meilleurs atouts des deux entreprises pour créer des processus encore plus efficaces et un produit encore meilleur. Nous avons consacré beaucoup de temps et d'énergie à aligner les processus, les outils et les méthodes de travail.

Aujourd’hui, en tant qu'entreprise de taille plus importante, nous disposons désormais d'experts sur le terrain dans de nombreux pays, ce qui signifie que sennder peut mieux répondre aux besoins des clients au niveau local. La fusion offre également aux individus de nouvelles opportunités de carrière et une mobilité géographique accrue. Une personne du bureau de Paris a déjà été mutée à Berlin, et vice versa !

Quels types de défis avez-vous dû relever pendant l'intégration ?

D’un point de vue des équipes, les grands défis de toute fusion sont assez évidents tels que la culture, les valeurs, la vision, et la mission. Heureusement, sennder et Everoad avaient des cultures très similaires. Nous partagions également quatre de nos valeurs fondamentales sur cinq : faire confiance aux données, réussir en équipe, s'approprier nos missions, apprendre de ses erreurs... Ces similarités d’état d’esprit nous ont beaucoup aidés.

Comme nous l'avons dit précédemment, l'alignement de nos équipes était également essentiel, tout comme la recherche d'un bon équilibre entre les processus globaux et la flexibilité de l’adapter à la culture locale. Le déjeuner en est un bon exemple : nos collègues allemands étaient heureux d'organiser des réunions de travail à l'heure du déjeuner. Mais ce n'est absolument pas le cas en France où nous prenons nos pauses déjeuners au sérieux.

Avez-vous suivi le ressenti des membres des équipes françaises pendant le processus d'intégration ? Y a-t-il eu des incidents en cours de route ?

sennder utilise un outil de sondage des employés appelé Peakon pour suivre les ressentis des employés sur des sujets particuliers. Il nous fournit un ‘Net Promoter Score’ (NPS) qui nous aide à évaluer l'engagement à travers de nombreux facteurs comme la croissance, la reconnaissance managériale, le soutien de la direction, la charge de travail, etc. Nous avons conçu des questions spécifiques liées à l’intégration post-fusion pour suivre les ressentis des employés. Lorsque les réponses à ces questions sur Peakon ont montré clairement que les employés souhaitaient davantage de communication sur le sujet, nous avons lancé des newsletters internes. Cette initiative s'est ajoutée aux réunions de l'ensemble des équipes, aux séances de questions-réponses et aux entretiens trimestriels déjà existants.

Si vous pouviez tout recommencer, quelle est la chose que vous feriez différemment ?

Ce n’est pas évident de répondre à cette question ! Mais je dirais que la seule chose que je ferais différemment serait de prendre plus de temps pour dérouler le processus. Même si nous avons fait de notre mieux pour communiquer, il est difficile de s'intégrer rapidement. Les changements sont allées très vite, et notre suivi a montré que certains employés auraient certainement apprécié d'avoir plus de temps pour assimiler toutes les nouvelles informations et tous les changements.

Y a-t-il quelque chose de particulier dans la culture d'Everoad que vous êtes impatient d'apporter à sennder ?

La passion française pour la gastronomie ! Avant la pandémie, nous organisions souvent des réunions d'équipe centrées sur des expériences gustatives : petit-déjeuner, déjeuner ou apéro. C'est toujours de bons moments pour renforcer l'esprit d’équipe autour d’un bon repas.

Quelles sont les prochaines étapes pour sennder France, et pour le groupe sennder dans son ensemble ?

sennder a annoncé une série D de 160 millions de dollars en janvier dernier. Sur ce montant, 100 millions de dollars seront dédiés à l'équipe technologique, ce qui est très excitant. L'équipe tech est répartie entre Paris et Berlin, et nous cherchons à pourvoir environ 60 postes rien qu'à Paris d'ici la fin 2021. L'équipe de Paris est déjà très expérimentée, il y a beaucoup de grands talents dans ce domaine en France. Nous voulons également recruter 40 nouveaux employés à Paris dans les opérations, les ventes et les RH d'ici la fin de l'année.

Hormis cela, j'ai juste hâte de fêter ensemble nos prochains succès.

---

Écoutez le podcast de Laura Corcos sur la conduite de changement en post-fusion ICI.

Pour en savoir plus sur les détails du changement de nom d'Everoad by sennder à sennder France, cliquez ICI.