Blog

9.10.2020 Transport

Les solutions durables : piliers stratégiques des entreprises

Les solutions durables : piliers stratégiques des entreprises

Entretien avec Graham Major-Ex, Head of Green Revenue de sennder

À l’origine, Graham Major-Ex pensait faire carrière à Wall Street, mais son parcours professionnel en a décidé autrement et lui a réservé d’autres projets. Après avoir fondé une entreprise travaillant en étroite collaboration avec la Chine alors encore à l’université, le sinophone a déménagé en Asie pour devenir consultant de clients tels qu'Apple, IKEA et Nike. Après son séjour en Chine, Graham est retourné à New York, sa ville natale, pour occuper un poste chez American Express.

Lors de ses expériences, Graham a toujours essayé de lier le monde de la stratégie et de la finance dans lequel il travaillait, avec ses convictions de lutter contre le réchauffement climatique. Il a obtenu un MBA en Énergie Renouvelable, a suivi le cours “Climate Leadership Training” d’Al Gore (ancien Premier Ministre des États-Unis), et attend avec impatience la publication de son article dans le “Springer Handbook of Climate Change Management”. En avril 2020, Graham a rejoint sennder en tant que Head of Green Revenue. À ce poste, il dirige par exemple le développement d'offres de carburants innovants ainsi que d'autres solutions commerciales à faible teneur en carbone. Il combine l’objectif stratégique des expéditeurs qui est de réduire leurs émissions, avec le développement de l’activité principale de sennder : fournir des transports de qualité à grande échelle.

Le terme "Green Business" est très large. Si vous deviez le décrire en quelques phrases, quelles seraient-elles ?

Mon titre est "Head of Green Revenue", et je pense que ces deux mots illustrent très bien ce que ce concept signifie. "Green", veut dire faire quelque chose de bien : réduire les émissions. La deuxième partie, "Revenue", signifie "business". Chez sennder, nous fournissons de véritables solutions commerciales à nos clients. Ils veulent réduire leurs émissions causées par leurs opérations de transport et c'est exactement ce que nous leur proposons.

Il ne s'agit pas d'une organisation environnementale séparée de nos activités principales, mais d'un composant stratégique, important pour notre plateforme technologique Mon poste de Head of Green Revenue n'est pas un poste standard qui fait partie de toutes les structures d’entreprises et je nous félicite vraiment pour cela. Nous avons identifié le besoin de faire évoluer le Green Business dans le cadre de notre activité principale, et désormais, chaque jour, nos expéditeurs confirment cette demande. C'est pourquoi, nous avons créé ce poste afin de proposer des solutions innovantes, durables et basées sur les besoins réels des entreprises expéditrices.

Dites-nous en plus sur votre rôle. Que faites-vous concrètement au quotidien ?

Nous fournissons à nos clients des types des carburants avancés qui réduisent les émissions de carbone jusqu’à 90 % par rapport au diesel fossile. Il existe notamment un type de carburant avancé, appelé ‘HVO’ (Hydrotreated Vegetable Oil), qui est un diesel de haute qualité fabriqué à partir de déchets d'huile recyclés, tels que l'huile de friture usagée des chaînes de restauration rapide. C'est un processus fascinant, qui transforme les déchets en diesel de haute qualité.

En Allemagne par exemple, la majorité des gros camions roulent au diesel. Selon la loi, 7 % de biocarburant doit être mélangé au diesel vendu à la pompe, mais cela ne réduit les émissions que d'environ 3 % par rapport à un diesel 100 % fossile. Cependant, chez sennder, nous avons des clients qui utilisent du biodiesel HVO, ce qui réduit les émissions de 90 %.

Cela signifie que vous pouvez faire rouler dix camions pour la même quantité d'émissions que vous le feriez normalement avec un seul camion. L'autre type de biocarburant que nous utilisons, seulement en France pour le moment, est le B100, qui permet une réduction d'environ 60 % des émissions de carbone.

Nous mesurons également les émissions de carbone, et nous les et les communiquons à nos clients. De cette façon, nos clients peuvent suivre l'impact de leurs transports ainsi que les progrès qu'ils réalisent. Pour nous aussi, il est important et décisif de savoir mesurer nos performances et de rester à la pointe de la technologie en matière de réduction des émissions.

En parallèle, il est également essentiel de se demander ce que nous faisons pour notre propre entreprise. 99 % de nos émissions proviennent des opérations de transport, ce qui n'est pas surprenant pour une entreprise de fret hautement numérisée. Toutefois, 1% reste significatif car, c'est ce que nous contribuons aux émissions en tant qu'entreprise et en tant qu'employés. Chez sennder, nous calculons notre propre empreinte carbone et nous avons pris la décision de faire passer tous les bureaux de sennder à une énergie 100 % renouvelable. Depuis septembre 2020, notre siège social à Berlin a effectué ce changement, et d'ici le deuxième trimestre au 2021, nos sept bureaux en Europe fonctionneront avec 100% d'énergie renouvelable comme le solaire et l'éolien.

Est-ce que sennder montre à l'industrie du transport ce que signifie : être un "Green Business" ?

Il est évident que sennder bouge profondément les lignes de cette industrie traditionnelle. La digitalisation d'une industrie est souvent un facteur de perturbation majeur. Mais apporter à nos clients les meilleurs carburants disponibles sur le marché, n'est qu'un atout supplémentaire dans notre portefeuille d’innovation. L'acquisition d'Uber Freight Europe et la fusion avec Everoad sont des exemples d’initiatives prises part sennder à cet égard.

Néanmoins, je pense que nous devons rester humbles ; beaucoup de choses positives se passent dans cette industrie, comme dans beaucoup d'autres. Nous gardons ouverts nos yeux et nos oreilles et nous cherchons toujours à en apprendre davantage, y compris auprès de nos clients, des gouvernements, des universités et des entreprises du monde entier. Nous voulons que les meilleurs talents viennent travailler sur ces sujets à nos côtés, et apprendre de tous ceux qui ont quelque chose à enseigner pour enrichir continuellement nos offres de services écologiques.

Comment sennder accompagne ses clients dans leur démarche durable ?

Nous effectuons ce travail ensemble. Il s'agit de partager nos expériences et connaissances. Nous travaillons en étroite collaboration avec nos clients pour mettre en œuvre des innovations. Je pense que la première étape pour faire évoluer le secteur du transport routier, est de tisser de véritables liens de partenaires avec nos clients. Nous devons aborder ce problème important dans l’optique de travailler ensemble sur le long terme, et avec des différentes façons de penser.

Il faut un état d'esprit positif et une ouverture d'esprit pour essayer de nouvelles solutions, plutôt que de s'enfermer dans des processus existants. Je pense que la notion de partenariat dans ce contexte est une clé de la réussite. Quant à ce que nous proposons, j’ai mentionné plus tôt nos offres de carburants innovants, je pense également au ‘tracking’ des émissions et notamment au reporting de celui-ci. De cette façon, nos clients peuvent s’évaluer, voir comment ils se sont améliorés avec sennder et anticiper leurs objectifs futurs en ce qui concerne leurs émissions de carbone. Dans tous les cas, ce sont des solutions qui nécessitent un partenariat, et nous sommes très enthousiastes à ce sujet.

Pensez-vous qu’un pays en particulier se démarque en matière de durabilité et d’écologie ?

J’hésite à citer un pays car je crois sincèrement que tous les pays ont la capacité de bien faire en matière de durabilité aujourd'hui, mais je dirais qu’il y en a essentiellement deux qui se démarquent : les Pays-Bas et la région scandinave.

Il s'agit davantage de la mise en œuvre d’actions durables que de savoir qui est en tête à l'heure actuelle. La Scandinavie entreprend depuis 15-20 ans à ce sujet, il est donc évident qu'elle est en avance en ce moment. Mais en Allemagne par exemple, sennder propose aux PME du transport une réduction de 90 % des émissions de carbone. Si nous pouvons le faire, c'est parce que nous avons trouvé des partenaires pour le carburant, que nos transporteurs sont prêts à l’utiliser et que nous disposons d'un outil technologique qui nous permet de mener à bien ce projet.

C'est la différence entre la décennie qui se termine en 2019 et celle qui commence en 2020 : il s'agit bien plus de se demander ‘comment’ une entreprise met en œuvre sa stratégie durable que de se poser la question : ‘est-il possible d’être durable ?’.

Comment voyez-vous la croissance du ‘Green Business’ chez sennder ?

En grande partie, il s'agit d'augmenter la portée géographique de notre volume et de nos points de contact en Europe. sennder propose actuellement des carburants avancés en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, en Suède et en France. Dans les bureaux allemands et français nous travaillons avec beaucoup d’énergie à l'élargissement de ce champ d'action afin de pouvoir couvrir l'ensemble des pays où nous sommes présents. Je suis également très enthousiaste à l'idée de rencontrer de plus en plus de partenaires créatifs qui ont l'habitude de travailler avec ces carburants avancés.

Pour ce qui est de l'avenir, il y a énormément de choses en perspective, c'est incroyable. En plus d'agrandir mon équipe, en 2021, la ‘comptabilité carbone’ de nos partenaires va être automatisée. Cela signifie que les clients pourront recevoir automatiquement des rapports mensuels sur leurs émissions de carbone. Les clients cherchent également de plus en plus à utiliser des technologies avancées et innovantes. Nous avons des demandes de programmes-pilotes avec des véhicules électriques. Bien que ce projet soit un peu plus avancé que prévu, nous faisons pression pour qu'il soit mis en place le plus rapidement possible. Cette croissance est très excitante.

Vous voulez en savoir plus sur le ‘Green Business’ chez sennder ? Consultez notre site web ! Vous y trouverez toutes les informations nécessaires : https://www.sennder.com/green-business